Un des mes derniers articles a été écrit sur le ton de la colère. Oui encore elle...pour ceux ou celles qui me connaissent, cela peut sans doute paraître étrange car je ne suis pas quelqu'un de colérique.

Et pourtant au fond, elle est là...elle me ronge sournoisement. Je sens que je pourrais facilement basculer vers l'amerturme. Je suis vraiment indignée par ce que j'ai vécu. Je sais qu'avec des 'si', on referait le monde...Mais, j'ai tellement mal parfois.

Pourquoi moi ? Pourquoi il a fallu que nous vivions cette épreuve ????...(oui je sais, vous allez me dire que je me répète car j'ai déjà parlé de la même chose dans le blog...Que voulez-vous ?! bientôt 30 ans, alors je radote lol).

Je pensais que l'opération de décembre m'aiderait à aller mieux mais en fait, non. Elle ne m'a pas permis de tourner la page comme je l'avais espérer. J'ose quand même croire (un peu) que l'intervention du 29 janvier (pile deux ans après la première opération) m'aidera à avancer, à être un tant soit peu positive.

J'espère aussi tellement avoir la force d'attendre ce fameux test positif...Je sais que cela ne sera pas le premier mois, après l'opé'. Mais après vais-je tenir le coup quand les vilaines vont arriver ?! Est-ce que je vais arriver à passer devant le rayon puériculture sans avoir une boule au ventre ?

Telles sont les questions que je me pose. On verra....