Bonjour à tout le monde,

Bonnes nouvelles : mon cycle se remet à être régulier mais en plus le rendez vous avec ma gynécologue, le 16 décembre dernier, a été positif. Les analyses sont ok pour chéri et moi. Petit bémol : je dois perdre trois kilos pour que mon dossier passe en commission pour une éventuelle insémination. Rien bien difficile, je devrais y arriver.

Sinon nous avons décidé de laisser faire la nature, jusqu'à la fin de l'été. Je pensais faire les démarches pour l'I.A.C plus tôt mais, en fin de compte, je n'en ai pas envie. Cela fait pile un an que j'en ai fini avec les hôpitaux donc, déjà, je veux me laisser le temps pour y remettre les pieds. Puis comme je le disais, j'aimerais vraiment nous donner l'opportunité d'avoir un bébé couette. C'est déjà arrivé une fois pourquoi pas deux ?!

Du coup, mes résultats d'analyses sont au placard, mes tests d'ovu aux oubliettes et je vie !

J'ai vraiment passé un cap et une page se tourne. Bien sûr rien ne s'efface mais cela ne me touche plus autant de penser à ces quatres dernières années. J'arrive à regarder cette partie de ma vie avec plus de recul. (Bien sûr je ne suis pas à l'abri d'une 'rechute' mais je pense mieux gérer la chose.)

Du coup, j'ai aussi réalisé qu'il m'avait fallu un an et demi pour remonter la pente après ma fausse couche. C'est assez long mais c'est comme ça. Et si par malheur, vous en vivez une ...un conseil : laissez vous le temps ! Certes selon les personnes, les réactions diffèrent et certaines reprendront plus vite le dessus. Mais si pour vous, ce n'est pas le cas, ne culpabilisez pas. Ce n'est pas honteux d'avoir besoin de plus de temps. D'après ma gynécologue, une femme sur cinq ferait une mini dépression après une fc. Je serais curieuse de savoir aussi combien de personnes (hommes ou femmes) dépriment très sérieusement lors d'un parcours de procréation médicalement assistée. Je suis certaines qu'il y en a beaucoup...

Et d'autant plus qu'il est souvent difficile de trouver des personnes à l'écoute face à l'infertilité.

Mon voeu le plus cher pour cette année : que l'infertilité soit moins tabou ! (ce qui sous entend que certaines personnes soient moins fermées à ce problème ou moins intolérantes et ce n'est pas gagné, j'en conviens).

Autre voeu : que vous puissiez dire stop à la PMA, pour la bonne cause.... ;)